Ressource
Présentation

POLLUTION URBAINE

  • POLLUTION URBAINE

 

Depuis les années 50, les rejets dans les rivières se sont multipliés : Voici un échantillon des principales pollutions de l'eau entrainant la dégradation des milieux aquatiques.

 

Événements
Eutrophisation du Doubs franco-suisse !
pecheur-doubs
Pollution du Doubs Franco-Suisse

Emission Radio RTS (16 min à écouter)

 

Pollution aquatique de la Loue

© France 3

Pollution aquatique sur la riviére Bienne

© France 3

Accueil >> Groupes locaux >> Hautes-Pyrénées

Anper en Hautes Pyrénées

 

 

RAPPORT D'ACTIVITES 2016

 

Information 

 

 

Coordination 65 : Gave de Pau, Adour, Neste.

 

Jean Charles Raust

O6 81 34 95 61

jcraust@wanadoo.fr

 

 

 

« Agissons en bon père de famille, pour transmettre une eau de qualité à nos petits enfants. »

 

Chers amis adhérents et sympathisants,

 

OBJET : Compte rendu du TRI 3 et 4 - 2016 de notre activité.

 

Cotisations : Une bonne nouvelle, rendez-vous sur HELLOASSO = vous pouvez y prendre votre cotisation en ligne. 

 

ANPER est une des rares associations, établissement reconnu d’utilité publique « décret du 22 avril 1985, publié au JO du 26.05.1985 » Cerfa n° 11580*03 Article 200, 238 bis et 885-OV bis A du CGI n° d’ordre : 1531. D’où le grand intérêt de son existence, puisque ce label lui donne une légitimité particulière dans son domaine d’action, la Protection des Eaux et Rivières.

 

Compte rendu.

 

L'activité du 3ème trimestre ayant été réduite (vacances), voici le compte-rendu des trimestres 3 et 4.

 

Trois événements importants ont marqué ces trimestres.

 

  1. Création d'un groupe de réflexion Pyrénées 09 - 31 - 65, soit 9 membres à ce jour. L'objectif premier est de mettre en place une stratégie "Projets micro-centrales". La mission de ce groupe sera aussi de réfléchir et valider la stratégie Pyrénées.
  2. Ce groupe a validé la nomination d'un responsable chargé de communication : Patrick Cauchi. Il doit organiser et faciliter notre communication interne et externe.
  3. Nous avons trouvé en la personne de Patrick Laurent (ancien ONEMA) notre futur coordinateur 64. Une très bonne nouvelle.

 

Réunions de travail des 3ème et 4ème trimestres 2016. (Juillet à Décembre)

 

- 07 juillet. Contact D. Brillon. Liste adhérents et mise à jour site 65.

- 11 juillet. Labarthe de Neste. Barrage Rioumajou.

- 13 juillet. Contact avec G. Baranco pour projet de film sur les micro-centrales et la transparence des rivières.

- 13 juillet. Onema S. Amrein. Cartographie des écoulements. Ruisseau d'Aysac Ost pour projet de réhabilitation. Il a été busé.

- 18 juillet. Contact avec FNPF. J. Guillouet (micro-centrales)

- 26 juillet. Onema. Cartographie des cours d'eau.

- 07 septembre. Demande de rendez-vous Sous-Préfecture d'Argelès. (pas de prise en compte)

- 15 septembre. Pêche électrique Izaux.

- 21 septembre. Contact Julien Daguillanes.

- 13 octobre. Migradour. Colloque à Salies de Béarn.

- 14 octobre. Travail sur l'organigramme d'ANPER.

- 26 octobre. Contact F-X. Cuende (institution Adour). Pour faire le point et obtenir des précisions sur le fonctionnement de Migradour, COGEPOMI et PLAGEPOMI.

- 12 novembre. Repas avec J-L. Cazaux et J-M. Perez. Nous avons fait le point sur tous les dossiers et avons évoqué la modernisation de la pêche en France.

- 17 novembre. Journées Tourisme-Loisirs à Albi. Invitation de Mme la Présidente de Région.

- 21 novembre. Réunion à Oloron contre le projet de carrière du Bois de Bager (sanctuaire de la reproduction du saumon du Gave d'Oloron)

- Mail à Mme la Présidente de Région sur la journée du 17 novembre à Albi.  (joint ci-dessous en colonne droite)

- 24 novembre. Demande de F-X. Cuende (institution Adour) qui souhaite une visite en vallée d'Argelès.

- 29 novembre. Réunion barrage Rioumajou. EDF Maison Blanche.

- 01 décembre. Pêche électrique Gave de Pau. Travaux Lac des Gaves amont.

- 03 décembre. Cauterets demain. Réunion d'information et sur le projet micro-centrale du Cambasque. Contact avec R. Debellefond de FNE.

- 07 décembre. Réunion de travail COGEPOMI à Bayonne : saumon, anguille, alose.

- 15 décembre. Réunion avec B. Gandon (DDT 65) et P. Landaburu (Onema 65) pour évoquer SPD 65 - PGPD - PGP et courrier à Mme la Préfete.

- 15 décembre. Réunion cartographie des écoulements. Bilan fin décembre 2016.

- 20 décembre. Réflexion sur ANPER, ANPER groupe local Pyrénées et coordinations départementales 03 -11 - 31 - 32 - 64 - 65, en prévision de la journée de travail du 19 janvier 2017.

 

 

Les 7 dossiers importants en cours.

 

- La mine de Pierrefitte Soulom (RECILEX). Nous avons alerté les élus sur le risque du transfert du site à la petite commune de Soulom. Il ne nous semble pas que l’enjeu soit pris en compte à la hauteur des conséquences qui vont arriver. L’arrêté de premier donner acte a été pris. (Code minier)

 

- Le sarcophage Yara à Pierrefitte. Nous travaillerons ce dossier dès notre retour au CODERST.

 

- La carrière du Bois du Bager. Le projet semble se dégonfler suite à la pression mise par l'ACCOB, SEPANSO et nous. Mais il nous faut rester vigilants.

 

- Le Lac des Gaves. Toujours pas de nouvelles. La "thésarde" a été recrutée. Elle doit faire avancer le dossier. Nous avons trouvé qu'il y a peu d'informations et de contacts. Nous ne sommes pas les champions de la rapidité...

 

- Les projets de microcentrales. Pétition lancée avec A. Arias, F. Pons et J-P. Jenn. Un groupe de travail est en place.

 

- La GEMAPI Gave de Pau. Voir courrier envoyé à Mme la Préfete.

 

- La pollution de la Neste. Patrice Katz suit le dossier. Les pêches électriques montrent un déséquilibre entre les classes d'âge 0+ et N1 et N2. Il n'y a pas de preuve flagrante de l'impact Rioumajou (M. Delacoste). Pour les macro-invertébrés, l'impact paraît important sous le barrage, mais s'estompe assez vite (suivi par N. Abad). Nous sommes donc sur un promblème global à analyser, ce qui n'est pas facile. Une réunion de travail est prévue au Pays des Nestes.

 

Nos objectifs 2017

 

- Un courrier a été transmis par voie hiérarchique à Mme la Préfète du 65, pour lui rappeler nos souhaits et la tenir au courant de notre démarche (dossier joint en colonne de gauche ci-dessous)). Nous avons rendez-vous avec Mme la Sous-Préfète d'Argelès Gazost le 10 janvier 2017. Nous souhaitons aussi faire connaissance.

 

- Que soit revu le SPD 65 (Schéma Piscicole Départemental). La dernière version date de Janvier 1988. Il y a besoin de modernisation.

 

- Que les AAPPMA dans leurs obligations d'associations de protection des milieux aquatiques, réalisent leur PGP (Plan de Gestion Piscicole) conformément au PDGP. Elles doivent aussi constituer et faire fonctionner les regroupements d'AAPPMA par bassin versant.

 

Nous souhaitons que cela soit bien terminé fin 2017, pour que les décisions prises soient effectives pour l'ouverture 2018. Nous perdons trop de temps.

 

Comme cela est prévu dans la loi sur l'eau, à l'article L 433 - 3 du code de l'environnement, à l'arrêté de 16 janvier 2013 concernant AAPPMA et FDAAPPMA.

 

La loi existe, il faut quelle soit appliquée, nous demanderons aux services de l’Etat de s’en assurer. Prenez le temps d’aller sur Légifrance pour consulter cet arrêté.

 

Cela est cohérent avec notre demande de participation (coopté) aux commissions de travail de la FDAAPPMA 65. Demande qui n’a toujours pas été prise en compte à ce jour.

 

Il nous faut aussi retrouver notre place au CODERST.

 

Il nous faut absolument un PowerPoint Vidéo pour les salons et autres rassemblements si nous voulons être crédibles envers les jeunes (Patrick Cauchi).

 

Pour le 65, à ce jour, 15 personnes et associations ont réglé leur cotisation. Une soixantaine de sympathisants figurent sur un autre listing. Plus nombreux, nous serons plus forts ! Il n'est pas suffisant de faire part de votre mécontentement. Il faut vous impliquer !

 

 

CONCLUSION.

 

DATE A RETENIR : Assemblée Générale ANPER à Toulouse (Balma) le samedi 4 mars 2017.

 

Le travail à réaliser sur le 65 est très important. Les dossiers sont nombreux : Cartographie des écoulements. STEPS. CODERST. COGEPOMI. PLAGEPOMI. MIGRADOUR. Sites miniers. Projets de micro-centrales. Bio-indicateurs. Plan d’élimination des déchets 65. Sensibilisation aux nano-particules....

 

Nous sommes à votre disposition pour toutes précisions, renseignements et conseils au 06 81 34 95 61 ou jcraust@wanadoo.fr

 

Santé et bonheur à vous tous ainsi qu'à tous les vôtres.

Que 2017 soit une grande année pour nos rivières.

Transparence, pas de micro-centrales et une bonne reproduction.

 

Amicalement.

 

Pour la coordination ANPER 65.

Jean Charles RAUST.

 

Madame la Préfète des Hautes Pyrénées.

 

SC / de Mme la Sous Préfète à Argelés Gazost

 

OBJET : Travaux lac des gaves amont, GEMAPI, et contexte global de la défense des milieux aquatiques.

 

1 - Madame le Préfet des Hautes Pyrénées, nous attirons votre attention sur les décisions qui ont été prises concernant les travaux cités ci-dessus. Autorisation de travaux en urgence délivrée à l’encontre des avis contraires des services environnement chargés de la protection des milieux aquatique.

 

Pays de Lourdes Vallée des Gaves est site pilote dans la GEMAPI c’est un honneur et une responsabilité. On peut considérer que la GEMAPI comprends deux volets la GEMA et la GEPI : nous demandons que la GEMA soit traitée à égalité avec la GEPI.

 

Les travaux amont lac des gaves, dont le maître d’ouvrage est le SYMIHL, ont été validés en réunion de présentation / validation par de nombreux services, et associations, la démarche est parfaite. Nous pensons qu’il faut que les organismes qui valident le projet assistent aux réunions de travaux. Nous ne pouvons juger aujourd’hui de la bonne mise en œuvre des travaux, sauf de faire confiance totale au maître d’œuvre (qui ne nous convoque pas) et au maître d’ouvrage. Nous n’avons donc aucune preuve que les ouvrages ont été bien implantés, ou que l’enfoncement des enrochements respecte le cahier des charges. Ces travaux engendrent des sommes importantes sur 2016, 2017, 2018, Papi 1 et PAPI 2. La somme répercutée sur la taxe d’habitation ne sera pas négligeable. Nous sommes site pilote, mettons donc en place un fonctionnement transparent qui puisse devenir une référence.

 

2 - En ce qui concerne notre vallée, sans doute future « PYRENEES PAYS DES GAVES », le Gave de Pau en est la colonne vertébrale, à la fois géologique, environnementale, humaine et touristique. Soulom et Pierrefitte sont construits sur le cône de déjection des deux vallées glaciaires (des secteurs identique existent à Argelés Gazost, et à Luz) La structure géologique de notre vallée est ainsi faite. Si on analyse les pentes sur « Google Earth » on voit bien que de nombreux secteurs sont très exposés, la carte des risques sur les inondations le confirme. Soyons conscients qu’en cas d’événement majeur type 2013, le gave imposera de nouveau sa puissance.

 

Pour les travaux cités si dessus concernant la plaine d’Adast, la zone d’expansion maximale des crues s’étend rive gauche du gave, jusqu’à la voie verte. Ancienne voie de chemin de fer qui n’a pas été placé là, par hasard par nos anciens. Il faut aller voir sur Google earth et rechercher l’altitude 445 m (42°58’00.93’’N 0°03’45.31’’O) au niveau du gave jonction du Gave et du Gabaret après Feropem, ensuite 441m en aval de l’ancienne décharges de Baucens (42°58’16.87N 0°03’58.33’’O), cette même altitude se retrouve dans deux points de la plaine aux Routures (42°58’37.17’’N 0°04’41.29’’O et 42°58’43.52N 0°04’49.20’’O). Nous sommes donc sur une surface globalement horizontale.

 

Nous rappelons que tous les traités sur les hydro systèmes fluviaux dont (C Amoros et GE Petts) alertent sur le fait suivant. Tous travaux sur une zone amont, dans une zone d’expansion des crues impacte obligatoirement l’aval. (Argelés- Gazost, Lourdes). Nous faisons remarquer, qu’à ce jour beaucoup de programme de destruction de digues existent en Europe. (ex : L’Orbigo en Espagne)

 

Tous les classements, Natura 2000 et autres, la Zone périphérique PNP, le Plan Saumon, les espèces protégées, Loutres, Desman, macro invertébrés . . . sont des preuves de la richesse de ces milieux. Il existe un attachement à la défense du patrimoine de notre vallée. Nous rappelons que le législateur a classé l’eau « RES PUBLICA » : c’est notre bien commun. Vous avez la charge de protéger les milieux, en veillant à trouver le bon équilibre dans l’application de la loi, en protégeant aussi les biens et les personnes. Nous savons que cet équilibre est difficile.

 

3 - Madame la Préfète, aidez nous à aller de l’avant. L’eau est un des enjeux fort du siècle à venir. Pour notre vallée, nouvelle « Pyrénées Vallée des Gaves », voici la liste des sujets importants concernant notre RES PUBLICA où nous souhaitons nous impliquer et imposer une réflexion moderne.

- CODERST (ANPER 65 souhaite y retrouver sa place).

- Le dossier de la mine PENAROYA, Métal Europe, à ce jour RECYLEX, où en est la possibilité amorale de possibilité de deuxième arrêté donnée acte ? Le code minier serait il au dessus de toute loi ? nous n’arrivons pas à accepter cette hypothèse que défendent si bien les avocats de Recylex ; ils ont réussi à convaincre beaucoup de service de l’état. Va-t-il falloir se résoudre à un grand procès ?

- Le sarcophage YARA.

- Le devenir du lac des Gaves.

- Les STEPS, (Les nano particules chimiques).

- Eau potable, trouvons un grand projet fédérateur.

- Micro centrales, ayons une analyse juste face aux nouveaux projets. Il ne reste en France que 4% de rivières non impactées par l’hydro électricité. Nous demandons à être destinataire de toutes les demandes de projets du 65, pour les étudier.

- Le SPD 65. (schéma piscicole départemental, réactualisé en 2002)

- Les Lois sur l’eau. - L’Arrêté du 16 janvier 2013. (réglementation et obligation des aappma)

- Le PDPG (plan départemental pour la gestion des milieux aquatiques et la gestion des ressources piscicoles)

- Le PGP (plan de gestion piscicole) des aappma.

- Etc . . .

Nous sommes présent à :

- MIGRADOUR.

- COGEPOMI.

- PLAGEPOMI.

- Cartographie des écoulements.

En relation étroite avec :

- PLVG

- Pays des Nestes.

- Syndicat Haut et Moyen Adour.

- FDAAPPMA 65 et 64.

- ONEMA 65 et DDT 65.

- FNE.

 

4 - Surtout ne nous trompons pas d’enjeux, il s’agit bien de la protection des milieux, donc de notre cadre de vie et de leurs hommes. Jean Viard lors de la journée tourisme OCCITANIE PYRENNEES MEDITERANEES à Albi, nous a bien dit que le monde change à grande vitesse et nous apprend que le CA mondial du tourisme vient de dépasser celui de l’activité pétrolière mondiale. Notre rôle est donc de protéger un des triangles d’or, d’Occitanie Pyrénées Méditerranée, dont nous avons la jouissance (LOURDES, GAVARNIE, CAUTERETS, nous ajoutons LUZ, ARRENS).

 

Madame la préfète, vous venez de lire notre réflexion et nos remarques. Nous souhaitons être intégrés à toutes les réflexions. Les services spécialisés travaux, ont souvent prit le pas pendant la période travaux post crue et d’urgence. Il existe des services environnement et protection des milieux. Ces services sont très compétents, avec des hommes et des femmes remarquables, prenons l’habitude de les écouter, arrêtons de les obliger à leur droit de réserve (*1). Il en va de l’avenir de notre colonne vertébrale. Nous souhaitons vous rencontrer pour évoquer ces sujets importants, pour le devenir de notre Vallée, de notre département, de notre région.

 

Recevez Madame la Préfète des Hautes Pyrénées nos très respectueuses salutations.

 

Pour la coordination ANPER 65 Gave de Pau.

 

48 rue Lamarque 65400 Saint Savin.

 

Port : 06 81 34 95 61

 

Mel : jcraust@wanadoo.fr

 

(*1) Nous voulons dire : suite à la décision finale prise par le service de l’état, toujours pressé par le monde politique. Il ressort que les services spécialisés environnement, malgré leurs avis contraire, n’ont plus qu’à se ranger derrière « le droit de réserve ». Pour nous association de protection des milieux, il nous semble que les avis travaux et protection des biens et des personnes, l’emportent trop souvent sur les services ONEMA, DDT environnement, CATER, FDAAPPMA et associations. C’est très dommageable pour notre colonne vertébrale. D’autant que le gave l’emportera toujours.

 

Madame la Présidente de la région Occitanie-Pyrénées-Méditerranée.

 

Tout d'abord félicitation aux intervenants pour leur clarté dans le débat et tout particulièrement à Jean Viar.

 

ANPER Pyrénées (association nationale protection eau et rivières) constate que dans 90 % des photos des documents, l'eau est présente et mise en valeur.

 

Cela atteste de son importance patrimoniale incontournable, qui en fait un des enjeux majeur de ce début de siècle.

 

L'eau, nos milieux, les hommes sont donc la base du socle que nous pouvons appeler "Pyramide Occitanie".

 

Notre association (ARUP, association reconnue d'utilité publique) vous donne 2 exemples et attire votre attention sur un point 3.

 

1- Pourquoi le réseau hydrographique (bassin Adour Garonne 116 817 km + une partie du bassin Rhône Méditerranée Corse) n'apparait sur aucune carte ? C'est pourtant un élément essentiel du socle de la défense des milieux et donc du tourisme.

 

2- L'activité Pêche loisir, CA national de 2 Milliards d'euros, pour 1,4 millions de pratiquants est perdue dans le paragraphe: autres thématiques, sport nature. Il y a pourtant là, un gisement de grande importance. Il va falloir ouvrir ce débat dans les rencontres départementales. Les lois (loi sur l'eau) et arrêtés (16 janvier 2013) existent, mais sont oubliés ou peu mis en valeur. EX: Schéma Piscicole Départemental, ainsi que les Plan de Gestion des AAPPMA et FDAAPPMA souvent anciens.

 

3- Nous attirons votre attention sur le fait qu'il ne reste à ce jour qu'environ 4 % de rivières non impactées par l'hydroélectricité en France.

 

La loi sur la transition énergétique, ouvre la porte à une multitude de nouvelles demandes de micro centrales. Cela peut paraitre justifiable pour les porteurs de projets. Vote rôle est de veiller à ce que soit bien pesé, le pour d'une énergie renouvelable, et le contre qui impacte les milieux.

 

Il faut savoir que la production d'une micro centrale sur le plan national ne se retrouve qu'au deuxième zéro après la virgule en termes de Millions de KW/H.

 

Nous rappelons que l'eau est "RES PUBLICA" le législateur en a pris soin. Merci de prendre en compte ce difficile équilibre à trouver entre, intérêts souvent privés pour la création de micro centrales et la protection des milieux si importante pour le tourisme et notre cadre de vie, l'eau est aussi notre propriété collective.

 

Très respectueusement et cordialement.

 

Nous sommes à votre disposition pour toute réflexion et réunions de travail.

 

ANPER

 

Association Nationale pour la Protection des Eaux et des Rivières.

 

Etablissement reconnu d’utilité publique le 22 avril 1985

 

Coordination 65 : Gave de Pau, Adour, Neste.

 

Jean Charles Raust

 

O6 81 34 95 61

 

jcraust@wanadoo.fr